top of page

Combat des chefs à la coupe de Noël 2022

Samedi 10 décembre 2022, les modulations climatiques de ces dernières semaines nous laissaient presque entrevoir une coupe de Noël en short et en tongues. Mais c'est bien avec bonnets et moufles que nos tireurs membres de la Société de Tir 300m Gland "Le Chêne" se retrouvent pour dégeler l'air frigorifique de notre stand. Premier café pour les lève tôt, les haleines dessinent des nébuleuses éphémères fantasmagoriques qui réchauffent à peine les 4 petits degrés du jour. 9h30. la tension des compétiteurs est encore à peine palpable, à tel point qu'on pourrait croire que personne n'est vraiment intéressé par le trophée du jour. Certains, et ceci jusqu'à son élévation finale, iront même jusqu'à le traiter de moche! Que nenni, chacun est bien là avec un plan secret pour remporter le calice du père Noël.


Carine nous présente les respects du jour. La mine toujours radieuse, même avec un petit rhume (le port des tongues n'est jamais conseillé en hiver), notre Présidente rappelle à l'audience regroupée en buvette les modalités de la coupe de Noël, motif de ce tout dernier rassemblement sportif d'une année qui se termine par de jolis records pour notre Société, donc celui de la consommation de cartouches supérieur de 303 à l'année précédente déjà exceptionnelle. La coupe de Noël est comme une gueuze, même si elle n'a pas été inventée par des moines trappistes, il s'agit bien d'une mort subite! Le principe se déroule donc en 3 manches éliminatoires, suivies d'une demi-finale et de la finale. Nos 15 tireurs enfilent donc leurs tenues de jockey, ajustent leurs bombes et se présentent avec leurs étalons sur la ligne de départ. Se présentent sur la ligne de départ:

Evan l'intrépide casaque verte, moufles rétractables,

Benoit bandeau bleu oeil vif, casaque noire et blanche,

Claude-Alain, le vétéran dit "Papi", casaque cuir marron,

André dit le "Dédé", casaque jaune poignard entre les dents,

Sacha le preux, casaque bleue bonnet tutti frutti,

Alfredo la menace lusitanienne, casaque noire et tousse-tousse,

Alex le bon, casaque bleue,

Pascal le droit, casaque verte et bonnet noir,

Carine, cheffe de file de l'équipe, casaque rose,

Marc-Henri, dit le "flandrin", casaque kaki,

Heli qui sourit, casaque kaki aussi,

Dominique, casaque civile et coiffe poivre et sel plutôt sel,

Xavier le débonnaire, casaque bleue crinière à l'air,

Richard le précis, casaque jaune, gueuzes en bandoulière,

Un retardataire se pointe en dernière minute, c'est Tony, casaque improvisée mais non vagabonde, stress de situation visible.


Les 15 coureurs sont sur la ligne de départ, prêts à se disputer ce nouveau tiercé de la Nativité. Le départ est donné, c'est tout d'abord Claude-Alain et Evan qui sont en tête avec 141 points sur 150 à égalité au premier tour. Ils sont suivis de Marc-Henri qui les talonne à 140 points. Les premiers éliminés sont Tony (93), Carine (99) et Dominique (101 mandarines) qui restent sur les carreaux posés à la perfection de notre sponsor traditionnel que nous remercions chaleureusement Carmine Pastore, merci! Le deuxième tour est lancé et c'est tout de suite une belle percée du lusitanien à 132 qui crée la surprise. Pas assez néanmoins pour rejoindre "Papi" qui cartonne à égalité avec Alex à 148, meilleur score du jour, puis Sacha à 147. Les coureurs sont inquiets. Heli (86) et Evan (119), à la surprise générale, sont éliminés. Le troisième tour s'engage dans des vapeurs de vin chaud. Dans les paddocks on sent la tension qui monte, les parieurs en croquent leurs tickets. Troisième tour concentré, chacun veut affirmer ses marques, la course est maintenant lancée depuis presque 45 minutes, la fatigue se fait ressentir et c'est un festival de petits coups. Le score descend d'une dizaine de points. En tête cette fois-ci Alex pose un petit 138, suivi de Marc-Henri 136, Sacha et Dédé ex aequo à 130. Claude-Alain 121 et Xavier 124 rentrent à l'écurie. Tout l'hippodrome a le regard rivé aux écrans pour la demi-finale. 8 jockeys sont encore en selle, les cravaches claques dans l'air gelé. Le tour des titans peut commencer. Suspense et commentaires débridés devant les écrans. Le public déchaîné passe d'une stalle à l'autre pour héler les 8 mustangs qui traversent les brumes de la vallée du dindon à toute vitesse. Premier qualifié pour la finale Sacha avec 147, qui confirme le deuxième meilleur score du jour. Second qualifié Pascal qui émerge du brouillard à 145. Troisième qualifié avec 139, Richard le précis, un peu moins aujourd'hui. Derniers passages vers les bookmakers pour le tiercé final, les canons et le vin sont chauds, Dédé aussi. Les caméras de la chaîne sportive sont maintenant éteintes pour maintenir le suspens jusqu'au dernier coup, le fameux que le nomme aussi tir de la miquette ou celui qu'il ne faut pas rater. Au final, le tiercé du jour est remporté par Pascal avec 145 points, suivi de Sacha et Dédé à 143, 4e Richard à 127. Le challenge qui est établi par le cumul des résultats de chaque tour revient à Sacha qui totalise 697 points, suivi de Pascal 672 points et Dédé toujours dans la course à 664 points.


La distribution des prix se fait après le retour en buvette et avant la délicieuse raclette offerte par nos vétérans et servie par Claude-Alain et Daniel. Le festivités du jour sont complétées par quelques variantes de raclette flambées à la grappa. Vivement l'année prochaine qu'on remette ça.






À l'affiche
Posts Récents