top of page

Finale du CIV 300m Vernand, il nous a manqué la couleur

Nos six finalistes qualifiés se retrouvent ce samedi 7 octobre à 6:45 au stand. Il fait encore nuit.

Carine emmène Pascal et Richard, Alex conduit Xavier et Sacha. Direction le Vernand par l'autoroute qui pulse déjà les premiers conducteurs vers leurs postes de travail du samedi ou accompagne les couches tard sur le retour des boîtes genevoises.

Le ciel est dégagé et l'on se prend à fredonner la comptine Farmer qui sautille allègrement dans une belle journée. Discussions un peu nerveuses, on sent une certaine tension liée à la compétition du jour. 7:18, les premiers tireurs Alex et Xavier chargent leurs magasins. Click, clac ... clac, clac .... on distingue encore à peine les cibles dans la pénombre de l'aube de la plaine vernandaise, ou vernandoise puisque le tir est aussi un art .... doise. 7:30, "Mesdames, Messieurs les tireurs bienvenue à la finale du championnat individuel vaudois ... " l'heure a sonné. Du coup, l'astre solaire projette juste assez de lumière sur les ronds noirs à 300 mètres pour rappeler où il faut tirer. Le stand de tir du Vernand a ses particularités: .... il y fait pratiquement toujours froid, seules les cibles impaires sont numérotées, du coup tant pis pour les couchés aux paires, qui devront viser entre les marques et ne pas se tromper. Et puis le Vernand c'est un peu le manoir hanté du tir vaudois ou si vous préférez, le palais des esprits de la miquette dorée à poil cuivré. On a beau connaître et y être déjà allé, il est difficile de retenir ce frisson qui parfois nous porte en avant, mais qui souvent fait douter même les meilleurs tireurs et tireuses. Pourtant bien tenus dans nos vestes, chacun se serre contre sa miquette avant de fermer son deuxième bouton. Elle tient chaud mais ses pieds sont glacés.

4 coups d'essais, puis 10 coups par coups à 100. Total du perfect: 1'000. Pas le temps de s'ennuyer. Début de journée petit bras avec une égalité à 763 pour nos premiers tireurs. 7h50, Pascal se prépare à la 26 pour la deuxième série du premier tour. Pif, paf, pouf, pif, les premiers coups sont bien centrés, jusqu'au 6e au goût de iodé. 69! Comme ça sans prévenir alors que le soleil est déjà levé. Il faudra ensuite deux autres coups pour revenir dans le centre. Tout de même 824.

Les Fass90 ont tous tiré, direction la buvette pour un café-croissant appelé désiré. Notre copine au sourire tropical est là, regard familier. Albin de Tartegnin nous rejoint avec son 901. De chien, de chien!

Les résultats sont affichés, malheureusement aucun qualifié pour le 2e tour. Il fallait 831 pour passer et pour 7 petits points on restera au café.

Puis c'est le tour des A. Carine, Sacha et Richard enfilent leurs vestes dans un Vernand désormais mangé par le plein soleil du jour bien levé. Comme si on avait changé d'horizon, rien n'est comme auparavant. Copain Denis tire aussi. Carine décroche un 834, Sacha 821 et Richard se classe 7e du 1er tour avec un joli 916. La limite pour la catégorie sera placée à 868, Maître Duss est le seul qualifié pour aller se recoucher. Constance de résultat, Richard ne perd que 10 points mais avec 906, il est le premier non qualifié pour le tour final.

Il est tôt mais il fait beau, et vu que nous ne sommes pas les premiers, c'est l'apéro!

Nous levons le camp vers 11h direction Gland, nous réservons au 14 et y dégustons la pizza d'automne. Un délice aux parfums de chasse. Coeur sombre mais belle escapade et jolie rencontre. On retrouvera finalement les couleurs en terrasse faute de podium.





Kommentare


À l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square