top of page

Tir cantonal d’Obwald 2023 - Accrochage au ruban de Moebius

27e tir cantonal d'Obwald, très jolie région où 9 de nos membres se sont retrouvés ce week-end pour la sortie annuelle de la Société. Deux voitures, deux chauffeurs pour réduire le bilan carbone, Evan et Laurent sont nos pilotes. Départ 7:30 de Gland, Pascal fait preuve de vaillance en arrivant en vélo électrique. Tous vêtus de vert, livrets prêts en main, on embarque direction Münsingen, arrêt pipi-croissants-cafés-sandwiches.

On rechausse les carrosses direction Lungern pour le contrôle des armes et on se rend ensuite à la Zentrale située au Brünig Indoor, le stand de tir le plus dingue de Suisse. Des centaines de mètres de galerie et des salles dédiées au tir sous toutes ses formes. Le paradis du pétard, avec des vitrines de pif pif à faire baver les cowboys même les plus blasés. On sait maintenant où revenir pour les médailles et les prix. Quelques galeries grand standing plus loin inspirent chez certains l'envie du second popo matinal. Que les mauvais esprits restent dans cette grotte, et qu'ils ne nous suivent pas. La matrice commence à vibrer, les premières sentinelles s'allument, la tension monte et la musique du film vire au mystérieux . Neo finit son Banago et Trinity se parfume le barre-code.


Nos vaisseaux décollent, on reprend la route, paysages parfaits avec que du tout juste: champs de verdure coupés régulier hauteur tip-top, lac coloré bleu tip-top, route nettoyée tip-top, tout tip-top jusqu'à cette descente interminable coupée par des feux de chantiers pas tip-top du tout car bouchons de Terrans sur plusieurs kilomètres. De quoi jeter un froid à bord car dans cette région du tip-top il n'y a qu'une seule route pour que ça reste tip-top. Pas moyen donc d'échapper à cette constipation routière demain au retour. La faille s'ouvre et d'autres fissures se créent laissant entrevoir un ruban de Moebius qui ne nous lâchera plus. Tunnels tip-top, GPS réglés maintenant pour Kerns, Schützengesellschaft, derrière le tennis à côté des mobil-homes de Gargamel au pays de Heidi. Vaisseaux garés, on décharge les sacs. Mercenaires verts en place, prêts au tir, tout juste pile poil l'heure de la gamelle. Que du léger bio gastro avec en prime un FleischKäse rose bouilli sauce brune. Neo prendra un jus d'épinards aux topinambours du Tyrol et Trinity un œil de Troll.

Embrayage à 13:30 avec Richard qui balaye la ligne de tir et prépare ainsi le tube des 10 pour les suivants.

Ligne de tir dégagée qui traverse la Sarnerstrasse en pétaradant à 20 mètres au-dessus. Pas de tunnels, pas de pare-balles, ici on tire et ça rassure le Toto-ktone!


Première journée de tir en défilé de passes, avancée régulière sans écarts de performance. Nous sommes dedans, pas de pendules, concentration malgré l'œil de Moebius qui nous guette. Le voyage dans l'étrange n'a pas encore commencé mais tout est écrit paraît-il alors qui saura attraper la navette du fil de trame avant que le destin de nos 9 membres ne heurte le ruban de Moebius?


19h fin de première journée. Du coup on appelle vite l'hôtel histoire d'assurer le coup. Mince, check-in seulement jusqu'à huit heures, faut y aller. La matrice s'ouvre et nous entrons à pieds joints dedans. Sortie Stans Süd ou Sortie Stans Nord? On fera 2 fois la toupie pour finalement trouver l'hôtel.... position couché en arrière droit dans les bottes. À la réception, l'agent Smith a déjà piraté l'ordinateur. Notre réservation n'y figure plus.... Oups, accroches-toi Jeanine ça va secouer! On avance sur le ruban du Moebius en chanson. Notre réservation n'est pas sur la péninsule de Stans mais à Küssnacht, à 45 minutes de notre premier pit stop. On remballe les valises et les sacs et on remonte dans nos capsules direction ... ben Küssnacht, de l'autre côté du bout de la bretelle du lac des 4 cantons. Les sentinelles se rapprochent. Neo et Trinity entament un chant grégorien avec Sarah qui passait par là avec la moutarde. Le ruban s'allonge. Bibi, le co-pilote d'Evan, annule le resto de Kerns, vu qu'on est partis pour Némésis... puis recherche d'un autre à Küssnacht, histoire de ne pas terminer au Mc Donald's. On arrive, check-in express pas de pipi, pas de popo, départ pour la nouvelle resa. Plop, c'est un resto indien, ils nous attaquent avec leurs flèches au piment, tirons-nous d'ici! Retour à l'hôtel du coup ce sera le resto de l'hôtel. Ouf! C'est l'entracte, on va pouvoir aller changer l'eau des olives. La seconde partie du premier épisode sera plus clémente avec nos héros puisque le repas sera excellent, que dire.... royal!!! Avec 7 filets de bœuf risotto à se coller une feuille de bamboo bio sur le voilà voilà.

Apéro avant pendant et après, les derniers rendus iront se coucher à 2h.


Dimanche 8:30 le deuxième épisode commence en musique, jolie bossa nova d'ailleurs, on en oublierait la matrice.... mais elle ne nous lâche pas.

Début des tirs à 11:00... plein soleil, on s'est rapproché de l'astre Roi.

L' effet de Moebius transforme le noir des cibles en bête furtive. L'illusion d'optique est saisissante et les premiers coups partent droit en-dessous, juste assez pour changer un 10 en 8 et un 9 en 7.


Résultats:

Maîtrise: Richard 560, Alex 540

Petite Maîtrise: Evan 517, Xavier 513, Pascal 510, Carine 536, Sacha 546

Maîtrise participant: Alfredo 443


16h on a fini, GruppenFoto et départ. Pas de Moebius en vue mais la bête est furtive, elle se cache en embuscade.


Et ça ne manque pas. Neo entreprend un tango tyrolien avec Trinity. Les sentinelles sont surexcitées et nous entrons dans le grand Némésis. On loupe la sortie pour la Zentrale, du coup demi-tour dans les embouteillages. Plop.


À la Zentrale je prends la mauvaise médaille.

Dans la voiture du retour, je rédige ce post et panne de mémoire iPhone, je perds tout. Heureusement, Alfredo était sur la lecture du brouillon depuis son téléphone et a pu in-extrémiste récupérer le texte. Une autre attaque repoussée.


Puis là il est 19:10 et on est sur le retour, mais dans les embouteillages. Du coup on compte les pâquerettes alors qu'on devrait être en train d'accélérer. Passe-moi les ciseaux qu'on coupe ce maudit ruban!


Merci aux pilotes chauffeurs, aux sponsors volontaires pour les apéros et autres boissons. Un joli ruban finalement.


Félicitations à Carine et Laurent pour leurs 7 ans de mariage.


Et un tout tout grand MERCI à Xavier pour son organisation qui nous aura fait passer un nouveau week-end mémorable en société.




Summaries_20230626_20230626-170949
.pdf
Download PDF • 281KB


























Comentários


À l'affiche
Posts Récents
Archives